Sélectionner une page

NUIT BLANCHE

PORT-AU-PRINCE

 

JOUK LI JOU

PÒTOPRENS

7ème édition

SAMEDI 28 NOVEMBRE 2020

Retrouvez-nous sur 

PROGRAMME – ÉDITION 2020

Dès sa genèse -à la déclaration de la «première République Noire Indépendante», plusieurs fugitifs arrivèrent en Haïti, symbole de cette liberté jusque-là inconnue des peuples des îles voisines jusqu’à ceux des rivages du Golfe du Mexique Haiti attira les héros des indépendances d’Amérique du Sud notamment Simon Bolivar qui, avec le soutien de Pétion, a pu acquérir des armes et des munitions en vue de son grand retour à l’offensive. La maison où vécut Simon Bolivar est honorée à Jacmel.

Pendant la 2e guerre mondiale, des ressortissants de nombreux pays trouvent refuge en Haïti et s’y installent pour affaires ou simplement pour y vivre. Terre d’accueil des étrangers en difficulté, certes dans des conditions radicales en elles-mêmes, puisque sans monnaie d’échange, Haïti offre son seul oxygène, la liberté. Notre pays, accueillant le monde, subit également ses grandes crises, ses guerres et maintenant sa pandémie, tout en incarnant malgré tout, le pays de la créativité.

Alors en ces temps de la Covid-19, comment envisager chez nous une hospitalité radicale pour les artistes du monde entier ?
Giscard Bouchotte, directeur artistique de la nuit blanche de port-au-prince

À PROPOS DE L’ÉVÈNEMENT

Depuis 2014, la Ville de Port-au-Prince a obtenu le label international «Nuit Blanche» qui lui permet d’organiser, en réseau avec plusieurs villes dans le monde, la Nuit Blanche, après Montréal, Ottawa, Belo Horizonte et Miami sur le continent américain ! Toutes ces villes s’accordent sur une vision commune de la manifestation: toutes les activités sont gratuites et réunissent à la fois des projets liés à la création, l’urbanisme, le patrimoine et l’architecture, le temps d’une nuit. Baptisée «Potoprens Jouk li Jou», cette manifestation artistique se tient chaque année en Haïti, à la fin du mois de novembre. Elle propose gratuitement des activités artistiques dans plusieurs lieux, en même temps.

Télécharger le programme de l'édition 2020

Nous remercions particulièrement le staff de l’Hotel Oloffson, spécialement Ermithe Lauture et Lunise Morse. Nos remerciements vont également à Emmanuel Daydé et tout le staff de la Mairie de Paris, Pedro Braum, Natacha Louis, Allenby Augustin, Jean-Jacques Lachapelle et Jean-Ambroise Vesac (Musée d’art) pour leur soutien. Un merci spécial à Emmelie Prophète d’avoir honoré cette carte blanche et de se lancer avec nous dans la production de cette performance auviovisuelle impliquant 40 auteurs invités. Merci à la team, fidèle comme toujours; merci à Alain Gili, Azad Belfort, Jean-Daniel Lafontant pour leurs conseils. Remerciement spécial à tous les artistes spécialement James Germain et Henri Tauliaut ainsi que tous ceux qui ont accepté de nous accompagner dans cette aventure. Nou pap domi !

LES ARTISTES INVITÉS

JAMES GERMAIN (Haiti)

Depuis des années, le chanteur haïtien, James Germain, propose un univers aux confluents des ses racines afro-caribéennes. Né en 1968, à Port Au Prince, il a grandi sur la colline de St Antoine, un quartier populaire de la capitale. James chante avec une voix habitée des grands airs traditionnels du répertoire vaudou mêlés d’expériences lyrique voire gospel tout en réinventant les codes. Haïti, ses chants populaires et Vaudou s’inscrivent au coeur de son oeuvre… Ses titres ouvrent sur plusieurs couleurs, de la musique occidentale aux musiques afro descendantes. Chacun de ses albums signe une Rencontre, une histoire, d’autres rives, des horizons déployés…

CASQUE NOIR DANCE (HAITI)

Révélé en 2005 lors du « Concert pour la rétablissement de la paix en Haiti» organisé par la Minustah, Casque Noir Danse est un groupe de jeunes danseurs hip hop évoluant dans le quartier du Bel air. La troupe a deja participé à de nombreuses activités notamment « Lavi ka bèl » et « Leve figi Bel-Air».

EUNICE DESANNE (HAITI)

Eunice Désanné est danseuse et chorégraphe. Etudiante finissante en danse à l’Ecole Nationale des Arts, elle a commencé à danser en tant que professionnelle avec la Compagnie Wadeline transe expression en 2016. En 2019, elle a réalisé deux spectacles de danse avec deux jeunes danseur(e)s et comédiens. Elle intègre le monde de la performance artistique en 2019 avec «Ça pue » performance de rue présentée par la compagnie «Hors-temps»

JASON DE CAIRES TAYLOR (GRENADA)

Jason deCaires Taylor est un sculpteur, environnementaliste et photographe sous-marin professionnel. Né en 1974, Taylor est diplômé du London Institute of Arts en 1998 avec un BA avec distinction en sculpture. Ses oeuvres permanentes spécifiques au site couvrent plusieurs continents et explorent principalement les environnements marins submergés et marémoteurs. Il a acquis une notoriété internationale en 2006 avec la création du premier parc de sculptures sous-marines au monde, situé au large de la côte ouest de la Grenade aux Antilles. Parmi les autres projets majeurs, citons le Museo Atlantico (2016), une collection de plus de 300 sculptures et formes architecturales immergées en Espagne, la première du genre dans les eaux européennes. The Rising Tide (2016 Thames London) et Ocean Atlas, une sculpture unique monumentale de
60 tonnes située aux Bahamas.

HENRI TAULIAUT (MARTINIQUE)

Titulaire d’un doctorat, Henri Tauliaut s’intéresse aux rapports entre art & sciences, en dirigeant ses recherches dans deux directions principales : l’art interactif et le Bio-Art. En 2015, il représente la Guadeloupe et la France en 2015 à la 12e Biennale de La Havane avec Jungle Sphère 3.0. Depuis 2015, l’artisteperformer, réalise une série de performances avec la chorégraphe performeuse Annabel Guérédrat. Ensemble, depuis 2017, ils réalisent le Festival International d’Arts Performance de Martinique.

EMMELIE PROPHETE (HAITI)

Née à Port-au-Prince, Emmelie Prophète est romancière poète, et journaliste. Son oeuvre est publiée aux éditions Mémoire d’encrier. Elle y a publié Le testament des solitudes, qui lui a valu le Grand Prix littéraire de l’Association des écrivains de langue française (ADELF) (2009). De 2006 à 2011, elle a été responsable de la Direction Nationale du Livre, attachée au Ministère de la culture en Haïti, et à la tête du Bureau haïtien des droits d’auteur. En 2014, elle est nommée directrice de la Bibliothèque Nationale d’Haïti. Elle a animé pendant huit ans une émission de jazz à Radio-Haïti et a collaboré à diverses revues, telles Chemins Critiques, Boutures, Casa de las Americas, Cultura et La Nouvelle Revue Française. Son activité principale reste l’écriture.

GARDY GIRAUT (HAITI)

GΔrdy GirΔult a commencé sa carrière musicale en 2008, devenant rapidement l’un des meilleurs DJ de «house music» en Haïti – jouant dans des clubs lors d’événements internationaux de Miami à Paris en passant par New York. Musicien électronique, remixer et producteur de disque, Gardy mixe des styles de musique différents depuis le raratech (fusion du rara avec la musique house) à la musique expérimentale en passant par l’afrodeep, les rythmes vodou, le konpatech, la house music, etc

ERICKA JULIE JEAN-LOUIS (HAITI)

Ericka Julie Jean Louis est une artiste de la scène. Après une formation de théâtre à FOSREF, elle explore la chanson avec une participation A DIGICEL STARS. Elle a travaillé avec plusieurs chorégraphes de renom, avec Linda I. François, Jean Guy Saintus et surtout, Jean René Delsoin et participé à plusieurs performances. Notamment au théâtre, sous la direction d’Eliezer Guerrizmé, Miracson St Val et Jean-René Lemoine. Chanteuse principale du groupe Siromiel composé que de femmes, elle a aussi travaillé sur deux feuilletons radiophoniques : TIM TIM et ZOUKOUTAP

EMO DE MEDEIROS (BENIN/ FRANCE)

Emo de Medeiros, artiste franco-béninois vit et travaille à Cotonou (Bénin) et à Paris. Dans sa pratique, Emo de Medeiros utilise un éventail de médias, notamment le dessin, la sculpture, le texte, la vidéo, la photographie, l’assemblage, la performance, la musique électronique, les installations, la peinture et les tissus appliqués. Son travail a été présenté à l’international, en France (Centre Pompidou, Palais de Tokyo), en Allemagne (MARKK Hambourg), au Brésil (Videobrasil Contemporary Art Festival São Paulo), au Nigeria (LagosPhoto), au Royaume-Uni, au Japon, en Chine, dans les biennales de Marrakech, Dakar et Casablanca.

PARTENAIRES INSTUTIONNELS

PARTENAIRES MÉDIAS 

Nuit blanche dans le monde

Les grandes villes s’inspirent de Nuit Blanche sur les cinq continents.

AFRIQUE
EUROPE

Belgique
nuitblanchebrussels.be

Italie
Bologne
artefiera.bolognafiere.it

Venise
artnight.it

Espagne
Malaga
lanocheenblancomalaga.com

Burgos
lanocheenblacadeburgos.es

Bilbao 
bilbao700.eus

Saragosse
zaragenda.com

Royaume-Uni
Londres
artnight.london

Leeds
lightnightleeds.co.uk

Portugal
Braga
noitebrancabraga.com

Slovaquie
Bratislava
visitbratislava.com

Kosice
bielanoc.sk

Lettonie
Riga
baltanakts.lv

Lituanie
Vilnius
kulturosnaktis.lt

Malte
La Valette
nottebiancamalta.com

Kosovo
Prizren

AMÉRIQUE

États-Unis
San Antonio
luminariasa.org/index2.cfm

Houston 
nuitblanchehouston.com

Canada
Montréal
montrealenlumiere.com

Halifax
nocturnehalifax.ca

Toronto
nbto.com

Winnipeg
nuitblanchewinnipeg.ca

London
nuiblanchelondon.ca

Haïti
Port au prince
portauprincebynight.com

 

MOYEN-ORIENT

Israël
Tel Aviv 
touristisrael.com

 

AUSTRALIE

Australie
Melbourne
whitenightmelbourne.com.au

 

SALVADOR

San Salvador
elsalvadorgram.com

 

ASIE

Japon
Kyoto
nuitblanche.jp

Taïwan
Taïpeï
nuitblanche.taipei

République de Singapour
Singapour
nightfestival.sg